Parmi tous les protocoles domotique du marché, le protocole KNX peut être qualifié de protocole haut de gamme, d’une fiabilité à toute épreuve 💎. Présentation de ce protocole finalement peu connu du grand public.

KNX, qu’on appelle également Konnex, est un pilier de l’automatisation des bâtiments depuis 30 ans! Ce standard repose sur un système de bus qui a été développé en Europe dès 1990 par l’EIB, Batibus, et EHS. En 1999 les 3 entités se regroupent pour former l’association KNX. Le standard est publié en 2002. C’est un protocole mondial, ouvert, et standardisé qui permet d’assurer une parfaite interopérabilité entre tous les fabricants qui exploitent ce protocole.

Plus de 200 marques possèdent et exploitent ce protocole aujourd’hui.

Plébiscité pour ses nombreuses qualité, KNX est utilisé dans le résidentiel, les locaux d’entreprise, ou encore les commerces.

Comment fonctionne KNX ?

Il s’agit donc d’un standard basé sur le principe du BUS. Chaque bouton, actionneur, équipement est connecté par l’intermédiaire du BUS et donc permet de faire interagir certains équipements même installés dans différentes pièces.

L’utilisation d’un BUS permet d’atteindre un niveau de souplesse très haut. Vous pourriez décider de reprogrammer l’interrupteur de votre cuisine, pour éteindre la lumière de votre grenier à la place si vous le souhaitez. L’exemple est farfelu mais illustre bien ce qu’il est possible de faire en utilisant ce type d’interface.

KNX peut contrôler de nombreux types d’équipements :

  • éclairage
  • prise de courant
  • chauffage
  • store et volet roulant
  • capteurs de toute sorte
les applications du protocole KNX

KNX : pour qui ?

Vous l’aurez compris l’interface principale de KNX est principalement filaire. Il faut câbler son logement pour pouvoir l’exploiter, et c’est bien souvent ce qui pose problème hors rénovation et construction neuve.

Si vous n’êtes pas concerné par l’un de ces projets vous pouvez alors vous tourner vers d’autres protocoles, sans fil, que vous pourrez installer bien plus facilement.

En revanche si vous construisez votre maison ou êtes en rénovation alors penchez-vous sérieusement sur KNX. Car il est réellement l’un des plus intéressants du marché de part sa très grande fiabilité!

Quelle solution domotique compatible KNX ?

Afin de connecter votre installation sur une solution domotique compatible il est nécessaire d’installer une passerelle IP KNX sur son BUS KNX. Une fois installée et reliée en ethernet à votre réseau il est possible de l’interfacer avec le reste de son installation domotique.

💽 Les logiciels domotiques majeurs sont compatibles avec KNX : Jeedom, Home Assistant.
🖲 Les box domotiques suivantes sont compatibles avec KNX : Jeedom Smart, Homey, Zipato.

Une passerelle IP est obligatoire. Aucune box domotique ne permet de communiquer avec KNX par magie 🧙‍♂️

Combien coûte une installation KNX ?

Combien coûte une installation KNX ?
Combien coûte une installation KNX ?

Si vous avez bien lu les sections précédentes vous devez vous douter qu’une installation KNX est onéreuse. Il est très compliqué d’estimer le coût d’installation car il dépend de votre projet et de votre logement. Néanmoins on peut estimer une “fourchette” entre 5 000€ et 20 000€ lors d’installation d’équipement de surveillance ou audio multi-room… Ok on est plus dans la fourche que la fourchette là… 💸

Sur une installation de base, dans une maison de 5/6 pièces, et 120m2, un budget compris entre 8 000 et 10 000€ est envisageable. Encore une fois cela dépend de ce que vous souhaitez faire, et de votre logement.

Généralement votre installateur vous installera la passerelle IP qui vous permettra de contrôler votre installation KNX via une box domotique. Mais à titre d’information cette passerelle coûte entre 200 et 600€ en fonction des modèles. 💸

Protocole KNX

Avantages

Fiabilité sans faille
Parfait pour les hypersensibles aux ondes
Protocole ouvert

Inconvénients

Difficile à mettre en oeuvre hors rénovation et construction
Solution onéreuse à mettre en place 💰

Vous devriez aimer :