Très souvent, on commence à connecter sa maison par l’installation d’éclairage connecté. L’éclairage est l’équipement le plus simple à mettre en place en domotique, et le gain en confort est immédiatement perceptible par le foyer.

Les solutions sont nombreuses, chaque solution a ses forces et ses faiblesses, que je vous explique ici 👇

#1 – Une ampoule connectée pour débuter

C’est en général par ici que l’on commence. Car la solution est simple à mettre en place, et les ampoules connectées peuvent être trouvées un peu partout dans le commerce…

Elles sont très simples à installer, on dévisse l’ancienne, revisse la nouvelle. La lumière est allumée 💡.

Les différentes types d’ampoules connectées du marché

La manière de contrôler une ampoule connectée depuis un smartphone dépend du protocole utilisé. Il existe principalement 3 protocoles intégrés aux ampoules :

  • Zigbee
    • Avantage : simple à configurer, couverture excellente (chaque ampoule relaie le signal aux autres ampoules)
    • Inconvénient : nécessite une box/bridge pour les connecter. Prix plutôt élevé
    • Utilisé par Philips Hue, Ikea ou Innr
  • WIFI
    • Avantage : simple à configurer, ne nécessite pas de box/bridge pour les connecter. Prix abordables
    • Inconvénient : nécessite une très bonne couverture du signal WIFI dans votre logement
    • Utilisé par Xiaomi
  • Bluetooth
    • Avantage : simple à configurer, ne nécessite pas de box/bridge pour les connecter. Prix abordables
    • Inconvénient : portée limitée. Maximum 10 ampoules connectées. Impossible de les contrôler en dehors de la maison
    • Utilisé par Philips Hue

Parmi ces différentes solutions je recommande principalement l’usage du Zigbee via Philips Hue. Certes plus chères, les ampoules sont d’excellentes qualité, le paramétrage est un jeu d’enfant mais permet tout de même une infinité de scènes. Philips Hue permet de pouvoir vérifier l’état de ses lampes même en dehors de chez vous. Et permet également de bien gérer les cas de coupure de courant, grâce à une mémorisation de l’état des lampes. Pratique pour ne pas être réveillé en pleine nuit par une coupure de courant, qui rallume toutes vos lumières lorsque le courant revient… 😉

Philips Hue White Kit de Démarrage 2 ampoules LED connectées + Pont de connexion Hue, compatible Bluetooth - Fonctionne avec Alexa

Philips Hue White Kit de Démarrage 2 ampoules LED connectées + Pont de connexion Hue, compatible Bluetooth – Fonctionne avec Alexa

66,62 EUR

Philips Hue Ampoules LED Connectées Blanc Chaud E27 Compatible Bluetooth, Fonctionne avec Alexa Pack de 2

Philips Hue Ampoules LED Connectées Blanc Chaud E27 Compatible Bluetooth, Fonctionne avec Alexa Pack de 2

26,97 EUR

Le problème avec cette installation…

… c’est qu’il ne faudrait plus jamais utiliser vos interrupteurs pour que les ampoules soient toujours accessibles via votre smartphone ou votre assistant vocal.

En effet, le fait d’éteindre la lumière via votre interrupteur ouvre le circuit électrique. Et donc la lumière n’a plus aucune alimentation électrique. Pour une ampoule connectée, c’est problématique.

Un circuit ouvert empêche d’allumer son ampoule connectée

Ce n’est donc à priori pas le meilleur moyen de gérer vos lumières connectées.

Ampoule connectée

Avantages

Simple à installer et configurer

Inconvénients

Impossible de la contrôler si la lumière est éteinte par l’interrupteur

#2 – Une ampoule + interrupteur connectés

Voici la meilleure solution, pour ceux qui veulent utiliser une ampoule connectée, et ne pas rencontrer les inconvénients expliqués dans le paragraphe précédent.

Il existe de nombreux interrupteurs connectés, qui vont permettre à votre foyer de contrôler l’éclairage de la maison sans problème. Le principe de ces interrupteurs est d’éteindre l’ampoule et non pas d’ouvrir le circuit électrique. En gros il met la lumière dans un état de luminosité égal à 0.

Mieux vaut retirer votre ancien interrupteur filaire par votre nouvel interrupteur connecté. Ainsi plus de risque de ne plus alimenter votre ampoule.

Interrupteur Hue Nodon
Mon interrupteur connecté a remplacé mon interrupteur classique

Lorsque vous retirerez votre interrupteur classique, il faudra utiliser un domino ou un wago pour fermer le circuit. Attention ⚠️ de bien prendre vos précautions avant d’intervenir sur votre réseau électrique.

Le problème avec cette installation…

… c’est principalement le type d’interrupteur que l’on peut utiliser. Il faut bien prendre garde à ce que les interrupteurs connectés soient compatibles avec les ampoules. Souvent l’esthétisme n’est pas top mais certains arrivent à se distinguer. Philips propose notamment une gamme plutôt étoffée depuis qu’il a lancé le programme “Friens of Hue”.

La gamme permet de choisir des interrupteurs qui se fonderont beaucoup mieux dans une maison.

Il est à noter également que l’interrupteur connecté est un peu déroutant à utiliser comparé à nos bon vieux interrupteurs. Car lors d’un appui il s’agit plus d’un clic, qu’un changement de position haut/bas. L’ayant expérimenté chez moi je vous assure que certains ont eu 2/3 secondes de réflexion avant de comprendre comment fonctionnait ce type d’interrupteur.

Chez moi j’utilise notamment ces interrupteurs sans piles compatibles avec Philips Hue

Philips Hue Interrupteur NodOn sans Pile variateur de lumière

Philips Hue Interrupteur NodOn sans Pile variateur de lumière

34,90 EUR

Ampoule + Interrupteur connectés

Associer une ampoule connectée et un interrupteur semble être la meilleure solution si vous souhaitez contrôler efficacement vos points de lumière. Utiliser un interrupteur connecté permettra à votre foyer d’adopter cette nouveauté plus facilement, sans trop les perturber. Même si ces interrupteurs ne sont pas si qualitatifs qu’un classique de chez Legrand…

Avantages

Simple à mettre en place
Permet de gérer l’intensité lumineuse

Inconvénients

Les interrupteurs connectés ne sont aussi ergonomiques que les interrupteurs classiques
L’ampoule reste toujours en tension, donc consomme même éteinte (mais très peu)

#3 – Un module connecté derrière votre interrupteur classique

Et si la meilleure manière de connecter un éclairage était de ne pas toucher à son ampoule, mais plutôt à son interrupteur ?

C’est ce que permettent de petits modules, qui viennent se câbler derrière l’interrupteur. C’est idéal si vous souhaitez conserver votre installation actuelle.

Ils sont très fiables, mais plus complexes à installer (nécessite de toucher à l’électricité) qu’une simple ampoule connectée..

Il en existe plusieurs modèles, la plupart utilisent 2 protocoles différents : WIFI ou Z-Wave. Mon choix se porte clairement en faveur du Z-Wave, vrai protocole domotique. Mais pour utiliser un module Z-Wave il faut une box capable de le comprendre. Alors faites votre choix : Fibaro/Aeotec/Qubino pour Z-Wave ou Shelly pour le WIFI.

FIBARO Single Switch 2 / Micromodule commutateur Z-WAVE +

FIBARO Single Switch 2 / Micromodule commutateur Z-WAVE +

46,75 EUR

Micromodule commutateur Z-Wave+ Nano Switch avec consomètre - Aeon Labs

Micromodule commutateur Z-Wave+ Nano Switch avec consomètre – Aeon Labs

51,96 EUR

Cet article détaille la façon dont j’ai installé un module Fibaro Dimmer 2.

Module connecté

En synthèse le module connecté présente de nombreux avantages, mais n’est pas le plus simple à installer. Je ne le recommande pas pour ceux qui débutent dans leur installation

Avantages

Permet de conserver ses interrupteurs
Peut rétablir l’état précédent lors d’une coupure de courant
Mesure de la consommation

Inconvénients

Nécessite une box domotique dans la plupart des cas
Être à l’aise pour toucher à l’électricité
Ne permet pas de gérer l’intensité lumineuse depuis l’interrupteur (mais via le smartphone oui)